Empire of the French Alliance - EFA
Toute l'équipe de l'EFA vous souhaite la bienvenue.
Veuillez lire ATTENTIVEMENT les règles du forum lors de votre première navigation. Bon surf !

Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par baba1993 le Jeu 20 Mar 2014, 22:38

Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation





Une étude sponsorisée par le Goddard Space Flight Center – un important centre de recherche de la NASA – met en garde contre un effondrement de notre civilisation qui pourrait intervenir dans quelques décennies seulement.
Révélée par le Guardian, cette étude a été menée par un groupe de scientifiques de la Nasa qui s’est appuyée sur les enseignements de l’Histoire. Elle conclut que la civilisation moderne est condamnée à une chute violente si elle ne change par rapidement, un effondrement qui sera en grande partie lié à la surexploitation des ressources et à l’inégale distribution des richesses.
Les scientifiques ont d’abord observé grâce à des données historiques que les civilisations apparaissaient puis disparaissaient de manière récurrente. Les Empires égyptiens et romains en sont les derniers exemples connus, ils montrent que des « civilisations sophistiquées, complexes et créatives peuvent être à la fois fragiles et éphémères ». Pour parvenir à leurs résultats, des sociologues se sont basés sur le modèle Handy (Human And Nature DYnamical). L’étude dirigée par le mathématicien Safa Motesharri de la National Science Foundation (États-Unis) a permis de déterminer plusieurs facteurs qui, en étant reliés, conduiront à un effondrement.
« La rareté des ressources provoquée par la pression exercée sur l’écologie et la stratification économique entre riches et pauvres a toujours joué un rôle central dans le processus d’effondrement. Du moins, au cours des cinq mille dernières années » indique les chercheurs. Les riches seraient inscrits dans une surconsommation des ressources tandis que les plus pauvres seraient condamnés à survivre. Quant au développement des nouvelles technologies, elles « augmentent l’efficacité des ressources, mais aussi la surconsommation ». Ainsi, au cours des deux derniers siècles, l’augmentation de la productivité dans l’agriculture et dans l’industrie a bien permis d’augmenter la production des ressources, mais celle-ci n’a pas pu profiter à l’ensemble de la population.
Les deux scénarios qui conduiront à la chute de la civilisation moderne
L’équipe dirigée par Safe Motesharri a imaginé deux scénarios possibles, pouvant conduire à l’effondrement de notre civilisation. Le premier serait causé par une famine qui décimerait les populations les plus pauvres. Quand au second, il serait lié à un épuisement des ressources naturelles, les populations pauvres seraient d’abord touchées, suivies par les plus riches.
Face à ce constat, les chercheurs sonnent l’alerte face à l’inconscience et l’aveuglement des élites qui aurait déjà mené à la disparition d’autres civilisations. Ils estiment que l’on peut encore éviter le pire de deux manières, en réduisant les inégalités économiques ainsi qu’en réduisant la consommation des ressources. C’est donc une mise en garde qui s’adresse aux gouvernements et aux populations afin qu’ils prennent conscience qu’un changement dans les modes de vie devient nécessaire.
Source Guardian
avatar
baba1993
Citoyen

Messages : 1017
Date d'inscription : 08/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par Xie Meng le Jeu 20 Mar 2014, 22:59

L'info est intéressante Baba mais des scientifiques ont déjà démontré depuis les années 70' par A+B que notre civilisation disparaitra et emportera une grande partie de la faune et de la flore terrestre si rien n'est fait d'ici fin 90', 2000.
Aujourd'hui le processus est enclenché (notamment avec le gulf stream) et nous sommes voués à l’extinction. Faire machine arrière n'est plus possible.
Alors faut qu'ils arrêtent leurs conneries avec leurs découvertes déjà faites il y 40 ans ! Il veulent quoi ? Montrer que c'est eux, les Américains qui ont une fois de plus prennent conscience d'un fait grave et qu'ils vont informer la terre entière afin de la sauver alors que cela à déjà été annoncé par des scientifiques européens de renommée mondiale bien avant eux ?!
Le pire c'est que c'est eux qui ont fait fermer la gueule à ces scientifiques à l'époque grace à leur fric (qu'ils avaient fait sur le dos du monde entier avec à leur capitalisme) ou à des menaces pour qu'on puisse les laisser polluer la planète tranquillement et creuser les écarts entre les classes sociales et maintenant que le monde entier les calques (parce qu'ils ont tellement tenus à servir d'exemple pour le monde entier) cela les dérangent alors ils comptent mettre un frein un jetant la pierre sur tout le monde !!!

Excusez mes termes mais PUTAINS D'AMERICAINS PURITAINS CAPITALISTES ET OUTRECUIDANTS A SOUHAIT !!!!

____________________

"Un empilement de discordance n'est jamais souhaitable pour bâtir les fondations d'un empire."
avatar
Xie Meng
Empereur
Empereur

Messages : 5674
Date d'inscription : 09/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par baba1993 le Jeu 20 Mar 2014, 23:05

on dirais que je vous aient énerve non ?
ben desolé

____________________
avatar
baba1993
Citoyen

Messages : 1017
Date d'inscription : 08/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par Xie Meng le Jeu 20 Mar 2014, 23:07

Mais non ce n'est pas vous qui m'énervez mais bien toute cette hypocrisie sociale et cette déresponsabilisation globale !

Ne vous inquiétez pas mon Baba au Rhum, je vous aime Smile

____________________

"Un empilement de discordance n'est jamais souhaitable pour bâtir les fondations d'un empire."
avatar
Xie Meng
Empereur
Empereur

Messages : 5674
Date d'inscription : 09/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par Erwinner le Jeu 20 Mar 2014, 23:11

Hum... Tant qu'ils n'exploitent pas la Krypto, je ne crains rien !

Toutes espèces est voué à l'extinction : tout n'est qu'une question de temps.
avatar
Erwinner
Administrateur

Messages : 1656
Date d'inscription : 15/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par baba1993 le Jeu 20 Mar 2014, 23:14

Et oui j'ai publié l'pavé
Pas à pas j'me dis t'as vrai
Xie, Erwi, les gars, désolé
J'ressens comme une envie de m'isoler
Et j'ai publier l'pavé
Pas à pas j'me dis que t'as vrai
Xie, Erwi, les gars, désolé
J'ressens comme une envie de m'isoler
avatar
baba1993
Citoyen

Messages : 1017
Date d'inscription : 08/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par -the-gladiator- le Jeu 20 Mar 2014, 23:15

tant que l'om existe ça va, je survivrai car 

OM > ALL


car : 

____________________
 JUSTIN JE TE LOVE !!!!     


DEMBA BA !!!! 
avatar
-the-gladiator-

Messages : 550
Date d'inscription : 02/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par Invité le Jeu 20 Mar 2014, 23:22

Il est clair que dans 4,5 milliards d'année on sera sur de tous disparaître car le soleil va gonfler jusqu'à gober la Terre. Pour ma part j'adopte la vision du cycle, c'est à dire que l'humanité va grimper puis va entamer une phase descendante. Après, est ce qu'on commence a descendre en ce moment ? Vu tout ce qu'on entend on répondrait à coup sur que c'est la fin, qu'on a foutu la merde et qu'on va crever sous peu. Néanmoins, je crois un peu en l'humanité et qu'une fois au pied du mur, elle va se bouger le cul et réagir. Il y aura des dégâts, beaucoup même mais j'ai espoir qu'une partie survive et retiennent les leçons du passé.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par Xie Meng le Jeu 20 Mar 2014, 23:30

Je garde cet espoir également et me dis que notre intelligence, qui est au sommet de toutes espèces vivantes, tentera de redresser le cap afin d'éviter le pire.

____________________

"Un empilement de discordance n'est jamais souhaitable pour bâtir les fondations d'un empire."
avatar
Xie Meng
Empereur
Empereur

Messages : 5674
Date d'inscription : 09/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par Invité le Jeu 20 Mar 2014, 23:43

L'Histoire n'est qu'un éternel recommencement. La preuve étant en effet que chaque fois qu'une civilisation a été avancée, il y a eu une chute de cette civilisation.

Aussi nous pourrons remarquer que les comportements humains semblent toujours mener vers les mêmes lendemains, et les mêmes schémas. Il est donc clair que l'homme n'a pas encore appris a tirer des leçons de son passé. Peut-être est-t-il trop aveuglé par son sentiment de supériorité face aux contraintes et limites de son milieu qu'il pense avoir apprivoisé. Hors nous évoluons dans un environnement finit, aux ressources finies, et nous nous comportons comme si nous avions une quantité infinie de matières premières.

Nous n'envisageons les problèmes que lorsqu'ils deviennent inévitables (c'est à dire quand les USA voient que finalement leur petit modèle visant à ponctionner les classes les moins riches en faveur des classes qui sont les plus aisées est en danger et ne va plus pouvoir suffire à leur "suprématie"(toute relative aujourd'hui d'ailleurs)), ou que l'on s'approche des points de non retour (en cours de franchissement actuellement). Les états d'urgences sont la preuve de notre mauvaise gestion et de notre non-maîtrise de notre milieu puisque pour la majorité, notre monde est envisagé sans réelle limite alors que nous vivons bel et bien dans un monde assez restreint tout de même.

Aussi, il me semble que nous produisons aujourd'hui de quoi nourrir décemment 4 fois la population mondiale. On a un problème de répartition des richesse depuis longtemps, et l'on avance vers des zones dangereuses depuis au moins autant de temps, et ce n'est pas ce genre de communiqués qui vont nous apprendre que l'on arrive dans une zone critique pour le développement de notre civilisation. L'on ne veut pas voir le gouffre tant que l'on n'est pas au bord, et quand on y est, il y a toujours quelques malins bien attentionnés qui disent "attention, il vaudrait mieux éviter de faire un pas en avant" alors que ça fait 40 ans que certains de leurs confrère disent qu'il faut changer de cap pour s'éloigner du gouffre. Aujourd'hui on est proche d'une situation où un pas de coté pourrait être fatal. Il est peut être en effet temps de réfléchir.
Quand écoutera-t-on les spécialistes?

Mais bon chaque fois que l'homme est redescendu d'un niveau, il a su remonter plus haut par la suite. Et puis peut-être trouvera-t-on des solutions avant qu'il ne soit trop tard. Le monde de demain peut encore se construire différemment. A nous d'essayer de le ré-écrire.


Dernière édition par Black_Princess le Jeu 20 Mar 2014, 23:54, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par Invité le Jeu 20 Mar 2014, 23:50

Ces études faites à la va vite négligeant un tas de paramètre histoire de ne pas trop fâcher certaines personnes m'ennuie.

Moi je préfère me référer à ça :


Ou pour être un poil plus sérieux, à ça :
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par Invité le Jeu 20 Mar 2014, 23:50

Je suis d'accord avec vous Xie sur le fait que les Américains ont totalement abusé de ce point de vue là, avec leur idéologie de domination mondiale. De plus, ils furent longtemps les premiers à polluer sans se soucier des conséquences, ne serait-ce qu'au point de vue écologique, en détruisant bon nombre d'écosystèmes, et par la même occasion, détruisant les bonus de la nature. Et pour pallier à cette raréfaction, utilisation d'engrais, produits avec les technologies issues de ce développement économique.

Le capitalisme n'est cependant pas le mal de tout ceci. Certes la base du capitalisme est le profit, et ce en exploitant tout ce qu'on peut, que ce soit main d'oeuvre ou ressources naturelles. Mais l'homme est fondamentalement mauvais.

A l'époque même de la Préhistoire, combien sont les espèces qui se sont éteintes à cause de nos ancêtres ? Le capitalisme n'y était pour rien, l'Homme a voulu favoriser sa propre sécurité. Il ne pense qu'à lui.
De nos jours, c'est exactement pareil. On pense à notre survie. La façon de survivre de nos jours ? Gagner de l'argent. Comment gagner de l'argent ? En étant salarié dans des entreprises qui recherchent le maximum de profits. Comment s'attribuer le maximum de profits ? En exploitant.

C'est la triste vérité. Mais dans le fond, le capitalisme n'y est pas pour grand chose. Le capitalisme n'est là que pour favoriser les échanges de ressources, et rapprocher via les marchés (financiers, économiques) les agents à capacité de financement et ceux à besoin de financement.


Le problème de nos sociétés, et c'est implicite dans ces documentaires, c'est que pour continuer à l'heure actuelle notre modèle économique énergivore, on a besoin de toujours plus de ressources. Et c'est uniquement à cette condition que le chômage, les crises financières et tout ce qui s'en suit pourront être enrayées définitivement.

Pour reprendre ce que dit Dunivers, les cycles sont en effet la base de l'être humain. Les cycles économiques, Schumpeter, Rostow, la destruction créatrice... Mais à l'échelle humaine, ça va beaucoup trop vite. Les variations climatiques se font sur des centaines d'années, les ères glaciaires et chaudes de notre planète alternent l'une à l'autre. Mais il y a encore une petite centaine d'année, tout allait bien (la Belle Epoque), on pouvait encore tout inverser. En à peine 50/60 ans c'était déjà enclenché. Le cycle me paraît bien étrange pour signifier la "fin" véritable de quelque chose.

Bref, je m'égare dans mes pensées ^^ Je reviendrai demain sur ce sujet, qui est passionnant.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par Xie Meng le Ven 21 Mar 2014, 10:10

Vous avez tous dits des choses vraies et objectives, cela me fait chaud au coeur de voir que de plus en plus de gens prennent conscience et s’intéressent à ce genre de sujet.
J'en discute depuis des années avec mes proches et des personnes ayant comme professions des métiers se rapprochant plus ou moins du sujet lors des mes consultations, et j'en suis venu à la conclusion (à mon grand damne !) que tout ceci est bien beau d'en parler mais que rien ne changera.

Vous qui savez de quoi vous parlez, vous saurez de quoi je parle également.
L'être humain est comparable à un virus et ses modes opératoires, ses techniques et sa manière de vivre sont engrammées en lui depuis la nuit des temps. Nous appellons cela la mémoire des gênes, ou encore épigénétique pour les "rationneux", préconscient pour le milieu^^ et supraconscient pour les "irrationneux"^^.

Bref, en pratique cela donne : L'être humain (le virus) colonise une planète (une cellule). Puis commence à utiliser ces ressources naturelles afin de pouvoir vivre, se développer et se reproduire. Quand il voit qu'il voit que la plupart des ressources ont été exploitées et que cela à entrainé bon nombre de déchets (cellule cancéreuse ou sur le point d'éclater) il migre vers une autre planète (autre cellule) en vue de trouver nouvelle colonie où se développer à nouveaux (conquête spatiale, SF et tutti quanti).

Tout cela pour dire que nous savons tous très bien que l'espèce humaine à depuis toujours crée des civilisations qui se sont éteintes après leurs apogées, rien de bien grave et chose tout à fait normal dans cela. Le problème aujourd’hui et cette fois-ci, c'est que non seulement nous arrivons à notre apogée mais nous entrainons aussi dans notre propre destruction la destruction de la planète toute entière !
La terre à vu bien des civilisations s'éteindre et naitre sans que cela lui cause préjudice mais là je pense qu'elle va prendre chère^^ car nous savons maintenant utiliser des matières et des technologies capable
de faire pêter la planète en mille morceaux.

LA, ca fait vroid dans le dos !


P.S : Amadeus je trouve l'idée du Kiss très belle !

____________________

"Un empilement de discordance n'est jamais souhaitable pour bâtir les fondations d'un empire."
avatar
Xie Meng
Empereur
Empereur

Messages : 5674
Date d'inscription : 09/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par Invité le Ven 21 Mar 2014, 15:12

Oui l'idée du Kiss est géniale Smile

Tout à fait Xie, là je ne puis que vous soutenir. L'être humain est le virus de cette planète. Il y avait un film où le "méchant" justifiait l'extinction de notre espèce de par cet argument. Ou bien était-ce un livre, je ne sais plus.


Je vais essayer de vous faire prendre conscience de quelque chose.

Imaginons un bocal vide, assez grand, avec une petite cellule dedans. A chaque instant, la cellule croît, tant et si bien qu'au bout de une minute, elle s'est clonée. Il y a donc 2 cellules. Le schéma ne cesse pas. A la fin de la minute suivante, il y a donc 4 cellules. Puis 8. Puis 16. Etc...

A un moment, les cellules arrivent à un stade où leur bocal est à moitié rempli. Alerte ! Dans une minute, le bocal sera plein. Alors les cellules, fortes comme elles sont, font appel à un second bocal. Tout va bien, elles ont deux fois plus de place qu'au tout début. Et puis pour être large, elles en amènent deux autres. 4 fois la situation de départ, tout va pour le mieux. Aucune petite cellule ne s'inquiète, tout va bien. La croissance continue. Mais une minute plus tard, le 1er bocal est plein. Et encore une minute après, le 2e. Puis encore après, les 2 autres sont pleins.
3 minutes ont suffit pour occuper 3 bocaux alors que des heures ont été nécessaires pour remplir le premier.
(A ce stade-là, je me suis demandé pourquoi ce documentaire nous montrait ceci).

En fait, et c'est là où l'on prend conscience de la chose, à quel point nous sommes mal barrés, c'est que lorsqu'on compare l'évolution de ces cellules à celle des hommes, eh bien chaque minute représente pour nous 7 ans. Et si mes souvenirs sont bons, nous sommes à 20% du bocal, qui représente la Terre, vous l'aurez compris.

7 ans.

La croissance actuelle cumulée de tous les pays de la Terre impose que tous les 7 ans, avec une marge d'à peine quelques semaines, nos besoins énergétiques sont doublés. On consomme de nos jours quatre fois plus de ressources naturelles qu'en 2000.

Il n'y a qu'à voir de toute façon, un phénomène explicatif et terriblement représentatif. On a atteint le milliard d'être humains en 1800. On a mis près de 30000 ans pour atteindre 1.000.000.000 d'êtres humains. Puis 2 Mds en 1930. La même augmentation en 130 ans. On a mis 230 fois moins de temps.
En 2000, 6 Mds. En 2005, 6,5 Mds. En 2011, 7 Mds. Maintenant on met à peine 10 ans.
Tel que l'a dit Xie, c'est tout à fait la croissance d'un virus, avec une courbe de population ressemblant de très près à une exponentielle.

Mais si toutes ses personnes vivaient sans manger, sans boire, sans se laver, sans travailler ni polluer, alors il n'y aurait pas de soucis !

En fait le principal problème provient de cet élément-là. Il nous en faut toujours et toujours plus, il faut nourrir et faire vivre tous ces primates. Heureusement, la population dans les pays riches stagne voire baisse. Le taux de fécondité des Européens est en moyenne de 1,6 enfants par femme. Les Chinois et les Japonais font encore moins avec 1,5. Nous, les Français, sommes à 2,1, talonnés de près par les Américains à 1,9. Mais ce type de démographie, dit en "pyramide inversée" ou en "champignon" (cf les courbes représentatives d'individus en fonction de leur âge et de leur sexe), est la pire des choses pour les politiques d'emploi et les financements des retraites !

Je m'explique. Avec un taux de 3, les deux parents travaillent et élèvent leurs enfants. Arrivés à l'âge de la retraite, les 3 enfants cotisent pour leurs parents. Ils sont ponctionnés via les cotisations patronales et les charges sociales salariales, toutes les retenues à la source qui font largement baisser le nombre tout au bas de la fiche de paie. Cependant, comme ils sont 3, les caisses de retraite ne sont pas en déficit, il y a plus de cotisations que d'allocations.
Ces 3 enfants passent à leur tour à l'âge de la retraite. Mais le taux n'est plus que de 1. Donc chacun d'eux a eu avec son conjoint 1 enfant. Ce qui fait que les 3 nouveaux enfants doivent cotiser pour les 6 parents. Avec les augmentations de conditions de vie, bien pris les grands-parents sont encore vivants, et continuent à toucher leur allocations. Ce qui peut faire monter à 7 voire 8 allocations pour 3 cotisations. Problème ! Gros problème !!
C'est la situation de l'Allemagne à l'heure actuelle. Les jeunes vont rentrer sur le marché du travail dans 5 à 10 ans, et les retraités seront beaucoup trop. La France a elle-aussi profité du baby-boom en son temps, et est dans le papy-boom, mais notre taux de 2,1 nous assure une bonne continuité.

Mais revenons-en à nos moutons. Tous les autres pays dans le monde ont un taux de fécondité incroyable !!

Leur transition démographique ne s'est pas encore faite, ou est en phase, mais à la pire phase du processus. J'explique brièvement. On part d'un pays peu développé économiquement. Taux de natalité et de mortalité infantile élevé. Donc pour assurer à sa famille une descendance, les couples font beaucoup d'enfants. L'absence de contraception digne de ce nom joue aussi énormément. Le développement économique mène à la croissance et à une amélioration des conditions de vie, des "living standards" en anglais (je trouve le terme plus juste). Ainsi les progrès dans l'alimentation, dans la médecine, dans la scolarisation.. tout ça fait que le taux de mortalité baisse. Le haut taux de natalité est lui cependant toujours dans les moeurs, la population augmente de façon indécente. Cette augmentation ne prendra fin que lorsque le taux de natalité descendra, les couples souhaitant aspirer à une vie plus "humaine". Et ainsi consommer plus.

Cette augmentation de la population doit être suivie par les ressources, aspirées vers ces foyers de population, où le nombre d'habitants au m² est incroyable et où les biens consommés se suivent à la chaîne.


Et le tout crée des déchets. Des déchets dont on ne sait que faire. Comment ne pas se soucier d'un truc ? On l'enterre, on le cache, on s'en débarrasse.
Sauf que les décharges publiques sont pleines. Le recyclage est à peine utile au vu du pourcentage ridicule d'éléments que l'on peut recycler dans chaque objet. Les incinérateurs fonctionnent à plein temps, libérant dans notre atmosphère des tonnes et des tonnes de CO², quand ce n'est pas directement des eaux souillées et toxiques dans le lit d'un cours d'eau qui alimente des cultures et des champs, quand ce n'est pas entreposé au fond d'un terrain qui deviendra absolument stérile pour avoir emmagasiné trop d'éléments nocifs tels des métaux lourds ou des produits radioactifs.


La radioactivité.. Ca me fait penser à un autre élément. L'énergie. La pure, l'énergie directe, pas celle contenue dans les aliments ou les êtres vivants. L'électricité. Le pétrole...

A l'heure actuelle, la principale source d'énergie relativement non-polluante (je dis bien relativement) est le nucléaire. Elle dégage une quantité d'énergie folle, et on sait à peu près bien la contrôler (Tchernobyl et Fukushima, taisez-vous). Les autres sources d'énergie sont, pardonnez-moi du terme, dégueulasses.
- Pétrole : plus que polluant, brut, cher, disponible en toute petite quantité, mal réparti sur la planète. Il est de nos jours indispensable, mais c'est un poison.
- Le gaz : même principe que le pétrole, sauf qu'il a une plus belle image que lui car on n'a pas à supporter son prix chaque fois que l'on va à la pompe. Le gaz de schiste n'est qu'une lubie, et le seul procédé d'extraction connu est destructeur pour la nature.
- Le charbon : si on l'a remplacé par le pétrole, ce n'est pas pour rien. A noter, 92% de la production d'électricité de la Chine en provient
- Le solaire : bonne idée. Mais le gain est ridicule. Et au terme de la durée d'utilisation d'un panneau, le recyclage coûte beaucoup plus d'énergie que le gain accumulé.

L'éolien et l'énergie marémotrice peuvent nous aider un peu je pense, mais appliqué à grande échelle, la fabrication de masse peut bouleverser le paysage de façon trop conséquente.

Le nucléaire pur fusion au lieu de la fission est à mon avis la prochaine source d'énergie qui nous sera disponible, et pour moi la seule et évidente dans un futur proche. Mais on en aura besoin avant même de l'avoir développé. Les conditions pour l'exploiter de température et de pression doivent titiller celle de notre Soleil. Les chercheurs auront intérêt à investir en crème solaire !!


Bref, j'ai plus ou moins dis ce qu'il me passait par la tête pour le moment. Au fil du débat, je devrais encore avoir d'autres choses à dire Wink
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par baba1993 le Ven 21 Mar 2014, 15:46

Pour les nouvelles formes d’énergie le nucléaire reste à mon cense la seul énergie perenne et ne regrettant aucun gaz à effet de serre. 
Je met ici à platune petite polemique sur le rechaufement climatique qui selon certains n est pas le fruit des gaz a effet de sert mais juste un effet du à l activité solaire. En effet le soleil posede plusieurs phase repartie sur des miliers d année. Par exemple la terre à connu un Episode chaud comme froid. Et oui il y a des million d année notre terre etait une boule de neige.

En effet en se qui concerne les éoliennes tous le monde en veux mais pas a coté de chez lui. 

Sinon les panneaux solaire dans l espace semble etre aussi une facon concretre pour produire de l énergie.

____________________
avatar
baba1993
Citoyen

Messages : 1017
Date d'inscription : 08/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par Invité le Ven 21 Mar 2014, 17:20

Alors là je vais réagir en essayant de simplifier un peu les concepts en essayant de ne pas leur faire perdre leur justesse.

pour ce qui est de la fusion nucléaire, on n'est encore qu'à des stades expérimentaux qui ne sont pas du tout délirants. il va encore falloir tenir un bon nombre d'années sans ce type d'énergie. En effet, les réactions de fusion nucléaires nécessitent des conditions extrêmes. En effet, ce genre de réactions à lieu naturellement dans le cœur des étoiles. 
pour vous donner un ordre d'idée, la température à la surface du soleil est d'environ 6000 K, alors qu'au cœur du soleil (là où se font nos petites réactions de fusion nucléaire) il règne une température d'environ 15 MK.
Ainsi, la fusion thermonucléaire me semble assez difficile pour le moment.
Ainsi, certains scientifiques essaient de jouer sur plusieurs paramètres pour créer des plasma de haute énergies pour pouvoir faire ce genre de réactions. On retrouve notamment dans la course aux réacteurs nucléaire les réacteurs tokamaks (une chambre torique à confinement magnétique dont le but est le contrôle de ce genre de plasmas. Avis aux amateurs d'ingé et de recherche: dans le domaine du nucléaire, il y a du bouleau)

Ensuite pour ce qui est des éoliennes, il vaut mieux arrêter ça tout de suite, d'un point de vue énergétique, c'est pas terrible du tout. Perso, je miserais plus sur le développement de l'énergie solaire.

L'homme est une espèce vorace en énergie. Il se développe sur des sources périssables. Il est doinc grand temps de développer de nouvelles énergies plus propres.
la fusion nucléaire du deutérium n'émet il me semble que des atomes d'hélium 3,4, et du tritium.
la période de demi-vie du tritium est de 12 ans et demi contre 23.420 millions d'années pour le plutonium 236 (si mes souvenirs sont bons). cependant, le tritium émet en radioactivité bêta moins, ce qui est plus dangereux que la radioactivité gamma d'un point de vue organique. Cependant, comme les particules sont plus grosse dans la radioactivité bêta, il est plus facile de les arrêter que les particules gammas. Il faudra donc peser le pour et le contre. perso, je suis pour la fusion.


Ensuite, je tiens à préciser que notre consommation énergétique mondiale est très élevée. En effet la Terre a pour principale source énergétique sa radioactivité naturelle. En effet, à l'intérieur de l'écorce terrestre, il y a des atomes radioactifs, qui ont été capturés par notre Terre lors de sa formation. ceux-ci, en se désintégrant, libèrent de l'énergie sous forme de chaleur. d'ailleurs, la différence de température entre la surface de la Terre et sa partie interne se manifeste par des phénomènes de convections facilement observables, puisque ces phénomènes de convection sont à l'origine de la dérive des continents, des séismes,.... vous me direz ou je veux en venir. Et bien, cette radioactivité naturelle qui est la principale source d'énergie de notre planète, libère en un an à peine plus d'énergie que nous en consommons en un an. Conclusion: l'activité humaine consomme quasiment autant d'énergie, que ce que crée notre planète pour son propre fonctionnement. Délirant non? Surtout quand on sait que la consommation et la production énergétique ne vont certainement pas aller de façon décroissante.

cirth a écrit:Les incinérateurs fonctionnent à plein temps, libérant dans notre atmosphère des tonnes et des tonnes de CO², quand ce n'est pas directement des eaux souillées et toxiques dans le lit d'un cours d'eau qui alimente des cultures et des champs, quand ce n'est pas entreposé au fond d'un terrain qui deviendra absolument stérile pour avoir emmagasiné trop d'éléments nocifs tels des métaux lourds ou des produits radioactifs.

aussi à ce sujet, je tiens à préciser que ces milliers de tonne de C02 lâchés dans l'air ne font pas seulement grimper la température. Ils détruisent directement les milieux marins au même titre que les produits nocifs.
En effet, le CO2 a une légère tendance à aller se dissoudre dans l'eau. Ce qui provoque une belle acidification du milieu marin (en effet lorsque notre CO2 se dissous, il aime à créer de l'acide carbonique). Ainsi depuis la révolution industrielle, le PH des océans a chuté et s'est acidifié. Ainsi, de nombreux organismes qui utilisent le calcaire pour se développer ont de plus en plus de mal à se développer, ce qui met en danger nos écosystèmes marins.

Conclusion: nos activités sont bel et bien en train de tuer la planète de nos enfants. Et cela va continuer tant que l'on n'aura pas trouvé de solutions efficaces.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par Xie Meng le Ven 21 Mar 2014, 17:26

je reste sur mes fesses ! Vous êtes plutôt bien informé sur le domaine du nucléaire^^ D'où vous vient cet intérêt pour le sujet Princess ?

____________________

"Un empilement de discordance n'est jamais souhaitable pour bâtir les fondations d'un empire."
avatar
Xie Meng
Empereur
Empereur

Messages : 5674
Date d'inscription : 09/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par Invité le Ven 21 Mar 2014, 18:01

Disons que dans la centaine de mail que je reçois chaque jours, il y a un peu de tout.
Et puis tout ce qui s'approche de près ou de loin aux domaines de la physique, et bien disons que ça m'intéresse fortement. Et puis vu qu'aujourd'hui le nucléaire occupe une part essentiel de notre développement, je considère essentiel de me renseigner dessus quand on est à même de le faire.^^
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par baba1993 le Ven 21 Mar 2014, 18:25

enfin j ai retrouver une info sur la fusion :

La masse de pétrole délivrant la même énergie qu’un mètre-cube d’eau de mer est très importante, la réaction de fusion est très intéressante d’un point de vue énergétique. En effet 1Tonne d eau (1000L) = 670 T de petrole (6,7´105 kg)
avatar
baba1993
Citoyen

Messages : 1017
Date d'inscription : 08/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cette étude de la NASA qui prévoit l’effondrement de notre civilisation

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum